Tout le monde connait le terme pédagogie, du grec paidagōgia, qui réfère à la théorie de l’éducation des enfants. Le terme andragogie – que vous avez peut-être déjà entendu, mais qui est moins communément utilisé – réfère, lui, à la théorie de l’éducation des adultes. Cette variation de pédagogie, introduite par Alexander Kapp en 18331, a été popularisée par Malcolm Shepherd Knowles (1913-1997), spécialiste américain de l’éducation des adultes.

Directeur de l’Association pour l’éducation des adultes des États-Unis au cours des années 50, Knowles a observé, au fil de ses travaux et de ses contacts avec une clientèle apprenante adulte, que celle-ci assimilait les notions qu’on lui présentait différemment des enfants. Il a divisé ses observations en 5 grandes caractéristiques que l’on devrait prendre en compte lorsqu’on enseigne à un adulte :

  1. L’adulte possède ce qu’il appelle un « concept de soi », c’est-à-dire un ensemble de croyances à propos de lui-même concernant ses besoins, ses buts, ses capacités, etc. L’adulte est en mesure de se jauger objectivement et d’identifier ses forces et ses faiblesses.
  2. L’adulte a à sa disposition toute une vie d’expériences dans laquelle il puise pour l’aider à assimiler de nouvelles connaissances.
  3. L’adulte est plus mature, donc volontairement disposé à apprendre puisqu’il comprend comment ses apprentissages peuvent être liés à ses rôles sociaux.
  4. Cette maturité de l’adulte l’emmène aussi à aborder ses apprentissages sous une perspective de résolution de problème plutôt que de connaissance globale d’un sujet.
  5. La motivation de l’adulte est intrinsèque – elle vient de lui, non pas de facteurs externes.

Contrairement à l’adulte, l’enfant apprend par le jeu, son développement est un processus intégré qui doit englober toutes les facettes de son existence (compétences latérales), il est unique, donc il est le centre de son apprentissage, et cet apprentissage dépend fondamentalement des adultes de son entourage : parents, éducateurs, enseignants. On n’enseigne donc pas aux adultes de la même manière qu’on enseigne aux enfants. C’est la conclusion à laquelle est venu Knowles qui a établi, à partir de ses cinq caractéristiques de l’apprenant adulte, ses quatre principes de l’andragogie :

  1. L’adulte doit être impliqué dans son apprentissage (méthodes, autoévalutation, etc.)
  2. L’adulte apprend par essai et erreur.
  3. Ce que l’adulte apprend doit avoir un impact concret et immédiat sur sa vie.
  4. Les techniques d’enseignement aux adultes doivent être axées sur la résolution de problèmes.

L’andragogie selon Malcolm Knowles a révolutionné les cours aux adultes dans la deuxième moitié du 20e siècle et, aujourd’hui, beaucoup d’écoles ciblant cette clientèle ont développé des programmes qui leur sont destinés et tiennent compte de ces caractéristiques et de ces principes.

Il en va de même chez AngloPro. Depuis 1986, nos enseignants se dévouent auprès de nos étudiants, les guident, les motivent et les soutiennent. Peu importe votre niveau de connaissance de la langue anglaise, grâce à ses cours individualisés, AngloPro est fier de vous offrir un accompagnement adapté à vos besoins.


1 Éditeur et éducateur allemand, 1799–1869.